Top

Idées de startup en Afrique : Starter pack !

Idées de startup en Afrique : Starter pack !

 

J’espère vous avoir convaincu de l’immensité des opportunités qui existent aujourd’hui sur le marché africain. Si non, je vous invite à lire mon précédent article Entreprendre et investir en Afrique : le pari éclairé !

 

 

 

 

Comment trouver son idée de startup en Afrique ?

Pour commencer, j’aimerais vous partager la vidéo conférence ci-dessus, qui fait partie des ressources du programme d’accélération de startup du très prestigieux Y Combinator, basé dans la Silicon Valley. Cet accélérateur a entre autres propulsé des entreprises comme Airbnb, Dropbox, Zapier, Strikingly et j’en passe. Bref, Y Combinator est l’accélérateur le plus réputé au monde.

 

Si vous voulez créer votre startup, je vous conseille donc leur « Startup Class » qui est une véritable mine d’informations – gratuites – pour les entrepreneurs.

 

Les mauvaises raisons de créer sa startup en Afrique !

Ceci étant dit, dans la deuxième partie de cette vidéo, Dustin Moskovitz (Co-fondateur de Facebook et Asana et 124eme fortune mondiale, excusez du peu !) évoque ce qui lui semble être les mauvaises raisons de créer sa startup. Il illustre cela par ce bout de texte de Phil Libin :

 

 

People have this vision of being the CEO of a company they started and being on top of the pyramid. Some people are motivated by that, but that’s not at all what it’s like. What it’s really like: everyone else is your boss – all of your employees, customers, partners, users, media are your boss. I’ve never had more bosses and needed to account for more people today. The life of most CEOs is reporting to everyone else, at least that’s what it feels like to me and most CEOs I know. If you want to exercise power and authority over people, join the military or go into politics. Don’t be an entrepreneur - Phil Libin, CEO Evernote

 

 

Vous voulez entreprendre pour devenir riche ? Pour avoir de l’impact ?

Dustin Moskovitz raconte alors 3 histoires. Celle de Brett Taylor, 1500eme employé de Google et créateur de Google Maps. Justin Rosenstein, 1900eme employé chez Google et artisan du chat dans la messagerie Gmail. Puis, toujours Justin Rosenstein, 250eme employé de Facebook cette fois-ci qui, après un hackathon, avait mis en place le bouton « like » que tout le monde connaît aujourd’hui.

 

Dans ces trois cas, l’entreprise a largement aidé et accéléré la mise en place de l’idée, l’impact a été considérable et la rémunération très confortable.

 

Bref, si vous voulez lancer votre startup pour devenir riche ou pour avoir de l’impact, pensez bien à regarder autour de vous si vous ne pouvez pas atteindre cet objectif par un autre moyen plus efficace comme intégrer une entreprise existante et bénéficier de son infrastructure solide, par exemple 😉. Pour plus d’informations à ce sujet, je vous invite à revoir la vidéo ci-dessus ou à lire cet article.

 

 

La bonne méthode : poser les bonnes questions pour obtenir de meilleures réponses !

Dans son livre Zero to One, Peter Thiel cofondateur de Paypal et investisseur américain bien connu, souligne l’importance  – pour les entrepreneurs – d’apprendre à poser les bonnes questions pour obtenir de meilleures réponses. Les réponses peuvent changer dans un environnement imprévisible qui demande de l’adaptation, seules les questions comptent.

 

 

1MOI

 

One of the first things we ask YC companies is what they’re building and why. We look for clear, concise answers here. This is both to evaluate you as a founder and the idea itself - Sam Altman, President Y Combinator, Startup Playbook

 

 

Le Pourquoi !

Steve Jobs à propos de la passion

 

Steve Jobs n’est pas le premier à le dire, entreprendre est difficile. Pour trouver son idée de startup ET persévérer dans sa réalisation, il est important d’être bien aligné avec ses propres valeurs, sa vision, son expertise, ses talents ou encore ses passions.

Il faudra donc les définir trouver ! Ci-dessous un outil intéressant qui pourrait le permettre.

 

 

Connaissez-vous le mot Japonais Ikigai ?

« Iki » : la vie | « Kai » : raison d’être

 

Ikigai est un mot Japonais qui désigne la raison qui nous ferait nous lever le matin. Sympa !

Au Japon, on considère que tout le monde a un Ikigai et que ce dernier permettrait à chacun de mener une vie « bonne et utile ». Le schéma ci-dessous explique très rapidement le concept :

 

 

Alors, qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?

 

 

Quelles sont les problématiques que vous rencontrez ?

Une idée de startup qui répond à vos propres problématiques et frustrations est certainement l’idéal car vous aurez l’avantage de comprendre parfaitement les besoins de vos futurs clients.

Autrement, vous pouvez toujours observer des problématiques qui ne vous touchent pas directement, mais dans ce cas de figure, il est nécessaire d’être au plus près de vos utilisateurs/clients pour bien  les comprendre et ainsi créer de l’empathie.

 

Prenez l’exemple très connu de la société Uber. On est en pleine soirée d’hiver 2008 et nos deux futurs cofondateurs Travis Kalanick et Garret Camp ne trouvent pas de Taxi pour rentrer en sortant de la conférence LeWeb de Loïc le Meur à Paris. Remplis de frustration, la problématique était là : comment commander et payer un taxi en appuyant simplement sur un bouton via son Smartphone ? Uber était née ce soir-là et nous connaissons tous son succès planétaire aujourd’hui.

 

 

« Je suis la bonne personne pour le faire »

Imaginons maintenant que vous ayez trouvé des/une problématiques qui sont liées à votre passion, vocation, mission et profession. Selon Dustin Moskovitz, à ce stade, la réponse à la question « que se passerait-il si je ne lance pas cette entreprise ? » devrait correspondre à « je ne peux pas ne pas le faire », « je suis la bonne personne pour le faire ».

 

 

The company should feel like an important mission - Sam Altman

 

 

Checklist idées de startup en Afrique :

Passion, vocation, mission, profession :    |  Problématiques :

 

2AFRIQUE

Comme vous l’aurez compris, l’Afrique est une composante importante du blog. Et là je vais vous renvoyer à mon précédent article « entreprendre et investir en Afrique : le pari éclairé ! » pour comprendre et saisir les opportunités titanesques qui existent sur place. Au risque de me répéter 😉

Perspectives et opportunités pour l'Afrique 2050Source : PWC – Disrupting Africa

 

J’y parle de l’émergence de la classe moyenne africaine, des taux de pénétration d’internet et des mobiles mais aussi du « leapfrogging » africain, etc.

Dans tous les cas, la réponse à la question initiale « comment trouver son idée de startup en Afrique ? » est fortement liée à la compréhension de ces contextes, des problématiques que vous avez rencontrées ou observées ainsi qu’aux opportunités, qui ne sont que des obstacles déguisés.

Si vous n’avez pas assez d’éléments sur l’Afrique, c’est le moment de vous imprégner un peu et de faire votre veille.

 

 

Checklist idées de startup en Afrique :

Passion, vocation, mission, profession : ✓   |  Problématiques :   |  Afrique :    

 

3TECHNOLOGIES

A ce stade, on devrait avoir de belles problématiques à résoudre liées à l’Afrique et à votre histoire personnelle.

La technologie est un gros coup de pouce qui permet à l’Afrique de rattraper son retard et de brûler les étapes (le « leapfrogging » !).

 

Prenez l’exemple du Kenyan Julius Yego, en 2015, à 27 ans il explose les compteurs (3ème meilleur performeur de tous les temps) et devient champion du monde du lancer de Javelot en apprenant tout sur…YouTube, dans le cybercafé d’en face (oui, « leapfrogging » !).

 

Donc, pensez à comment la technologie pourrait vous aider à résoudre votre problématique. Cela ne veut évidemment pas dire que sans elle, l’idée tombe à l’eau.

 

 

Quelques ressources !

Voici quelques ressources que j’utilise à titre personnel pour faire ma veille technologique :

AskNature :  Ma préférée, c’est un moteur de recherche et une base de données sur le biomimétisme qui permet, pour un problème donné, de vérifier si la nature n’a pas déjà trouvé une solution pour le résoudre.

Springwise : est une base de données d’innovations et d’idées de business dans le monde, alimentée par plus de 20000 contributeurs avec presque 100 innovations par jours.

Hellobiz : l’alternative française de Springwise.

 

 

Pour les plus curieux : la matrice d’idées pour les startups !

C’est Eric Stromberg, Product Lead chez Google, qui a mis en place les 2 matrices d’idées (B2B et B2C) pour startups ci-dessous. Le concept consiste à mettre dans une matrice les différents secteurs qui existent VS les types d’offres.

La matrice n’est pas exhaustive, mais l’idée est intéressante pour alimenter votre recherche d’idées de startups. Quand vous parcourez la matrice, pensez et recherchez la technologie utilisée. Sans plus tarder, voici les matrices :

 

 

La matrice d’idées startups B2C (Soit 40 secteurs et 30 types d’offres) :

La matrice d'idées de StartupsVoir la version complète.

 

La matrice d’idées startups – B2B (35 secteurs et 30 types d’offres) :

La matrice d'idées de Startups B2BVoir la version complète.

 

 

Checklist idées de startup en Afrique :

Passion, vocation, mission, profession :    |  Problématiques :   |  Afrique : ✓   |  Technologies : ✓   

 

4FRUGALITÉ

Mais que fait la frugalité dans ce billet ? Si le concept du « frugal » est tout nouveau pour vous, je vous invite à lire mon article l’innovation frugale : le bon sens a du bon !

Les Africains ont cette particularité d’évoluer dans un environnement où l’esprit frugal est abondant. La débrouillardise, l’agilité et la capacité à faire mieux avec moins fait partie intégrante de leur culture.

 

 

I think frugality drives innovation, just like other constraints do. One of the only ways to get out of a tight box is to intent your way out - Jeff Bezos, CEO Amazon

 

 

L’intégration de cet aspect frugal dans votre réflexion est donc importante. D’abord parce que c’est une des valeurs que je véhicule sur ce blog  😀 , mais aussi parce que ça permet d’orienter l’objet de la startup vers l’essentiel – 0 superflu ! – et ainsi de se recentrer sur le besoin et la problématique initiale.

 

Par exemple si vous avez l’idée ingénieuse de lancer une voiture frugale « made in Africa for African people », un bouton anti attaque biologique (Voir la voiture Tesla X) n’est peut-être pas nécessaire. (Même si, je vous l’avoue, je suis un fan inconditionnel d’Elon Musk !)

 

Quelques principes frugaux :

  • Faire mieux avec moins
  • Répondre à un vrai besoin (à fort impact social)
  • Faire vite et aller à l’essentiel
  • Avoir un coût faible (utilisation de ressources abondantes)
  • Avoir une valeur environnementale positive (utilisation de ressources non rares)

 

 

Checklist idées de startup en Afrique :

Passion, vocation, mission, profession : ✓   |  Problématiques :   |  Afrique :    |  Technologies :    |  Frugalité :  ✓    

 

5MARCHÉ & CIBLE

 

Another thing we ask is who desperately needs the product - Sam altman, President Y Combinator, Startup Playbook

 

Cette dernière partie est importante dans votre démarche.

Identifiez votre cible et dissociez bien leur demande de leur besoin. Concentrez-vous sur les besoins en lien avec la problématique que vous voulez résoudre.

Intéressez-vous à votre client cible et comprenez bien son contexte, pensez à produire de la valeur pour eux.

Saisir les opportunités, oui, mais pas au détriment de la problématique et des besoins de votre cible. 

 

 

Make something people Want - Paul Graham, Motto Y Combinator

 

 

Il faut donc poser les bonnes questions, j’en ai recensé quelques-unes dans le livre de Sam Altman :

  • Qu’est-ce que votre client cible veut ?
  • Qu’est-ce que le marché veut ?
  • Pourquoi maintenant ?
  • Pourquoi est-ce que le timing est bon aujourd’hui ? Pourquoi n’a-t-il pas été fait 2 ans auparavant et pourquoi dans 2 ans, il sera trop tard ?

 

 

Most people think first of what they want to express or make, then find the audience for their idea. You must work the opposite angle, thinking first of the public. You need to keep your focus on their changing needs, the trends that are washing through them. Beginning with their demand, you create the appropriate supply. Do not be afraid of people’s criticisms—without such feedback your work will be too personal and delusional. You must maintain as close a relationship to your environment as possible, getting an inside “feel” for what is happening around you. Never lose touch with your base - 50 Cents

 

 

A ce stade, vous devriez être capable de formuler clairement vos ou votre idée.

Mais attention, avoir une bonne idée ne suffit pas. Il va falloir maintenant valider/tester chaque idée pour vérifier si celle-ci est viable (Business), désirable (Valeur sociale) et faisable (Technique).

 

L’exemple du Sud de Madagascar illustre bien ce dernier propos. Cette région délaissée de l’île est considérée comme un vrai « cimetière de projets ». Beaucoup d’organismes et bailleurs ont compris qu’il y avait là une problématique à résoudre, le manque d’eau, également à l’origine du manque de nourriture. Au fil des ans, dans leur grande majorité, les projets ont échoué à apporter une solution durable et viable à cette problématique et la région continue de figurer parmi les zones constamment en situation d’urgence humanitaire. Cela malgré le fait qu’il semble y avoir une bonne compréhension de la problématique et des besoins de la population locale. 

 

 

Checklist idées de startup en Afrique :

 Passion, vocation, mission, profession :   |  Problématiques :   |  Afrique :    |  Technologies : ✓   |  Frugalité :      |  Marché & cible :      

 

Et pour finir …

Si malgré tout ça, vous n’avez toujours pas trouvé d’idées : voyagez, sortez, soyez curieux, observez et cherchez les problématiques à résoudre autours de vous. Ça ne devrait pas être un problème en Afrique ! 😊

Si vous avez bien suivi le raisonnement, le conseil ultime est d’apprendre à poser les bonnes questions et de toujours commencer par le « Pourquoi », qui, en langage émotionnel signifie « empathie » !

Vous avez maintenant les outils pour trouver et filtrer vos idées de business en Afrique mais surtout gardez en tête qu’avoir une bonne idée n’est pas un gage de succès.

 

 

Execution is worth more than the idea - Michael Deng, Startup Grind

 

 

Si cet article vous a plu, partagez-le sur les réseaux sociaux  car cela aidera  tous ceux qui veulent entreprendre en Afrique 🙂


Sources:

Lecture 1 – Sam altman Y Combinator 

Article : Good and bad reasons to become an entrepreneur

La matrice d’idées de startups B2B

La matrice d’idées de startups

Rapport téléchargeable de McKinsey Global Institute – Lions on the move II : Realizing the potential of Africa’s economies

TEDX Vienna –  a world full of opportunities out there

Article : Evernote CEO Phil Libin: “My advice to aspiring entrepreneurs? Don’t do it”

Credit image: Mpumelelo Macu

Partager l'article
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages
  • 26
    Partages
No Comments

Post a Comment